Huiles essentielles par la bouche : attention danger !

20130118-084120.jpgLes huiles essentielles à prendre par la bouche, ça peut être une très bonne idée, selon le souci que l’on a : problèmes intestinaux, hépatiques… la liste est longue.

On trouve souvent dans les livres des recettes, parfois très bonnes, comme par exemple ingérer une goutte d’huile essentielle de cannelle et une de clou de girofle en cas de souci intestinal, ou d’origan en cas de maladie infectieuse, gros rhume ou autre.

Le problème réside dans la façon dont il est conseillé d’ingérer ces huiles essentielles.

Attention, les huiles essentielles peuvent être TRES caustiques pour la peau et encore plus les muqueuses digestives. Elles ne le sont pas toutes, mais à défaut de bien les connaître, mieux vaux partir du principe qu’elles le sont toutes.

A ne JAMAIS faire : diluer des huiles essentielles dans une infusion, pour la bonne raison que les huiles essentielles ne se diluent pas dans l’eau.

On trouve souvent le conseil de déposer des gouttes d’huile essentielle sur un sucre, ou de les diluer dans une cuillerée de miel. Le hic, c’est qu’il n’y a pas dilution mais dispersion. Les huiles essentielles caustiques ne perdront pas leur capacité à brûler les muqueuses.

La seule façon de les ingérer sans danger, est de diluer deux gouttes d’huile essentielle dans au moins une cuiller à soupe d’huile, ce qui n’est pas très agréable, ou bien dans une cuiller de purée de fruit oléagineux, comme amande, noisette, sésame, arachide…

Si on fait très attention, que l’on est assez discipliné, on peut utiliser des variantes, à la condition expresse de consommer les huiles essentielles au milieu d’un repas, ou à la fin du repas :

– La cuiller de miel où on aura dilué 2 gouttes, pas plus, d’huile essentielle est alors acceptable,

– De même qu’ouvrir une gélule d’un produit naturel, gélule de pollen, ou d’une plante comme de la prêle, ou extrait de feuilles d’olivier, et y mettre deux gouttes d’huile essentielle avant de refermer et d’avaler. C’est à mon avis la meilleure façon, et la plus agréable, mais TOUJOURS AVEC UN REPAS.

Les huiles essentielles qui présentent une forte causticité sur la peau et les muqueuses sont celles qui contiennent beaucoup de phénols, ou d’aldéhydes aromatiques, les principales sont le thym (pas tous les thyms), l’origan, le clou de girofle, la cannelle, certains basilics, piment…

Moralité : dans le doute, prenez toutes les précautions….

Si vous voulez en savoir plus sur les huiles essentielles, vous pouvez trouver de plus amples informations dans mon livre : le secret des huiles essentielles.

A Bientôt !

Christine Lapchin – Naturopathe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :