Smoothie pommes/kiwi fenouil sauvage

DSCN8963 DSCN8965 fenouilLe fenouil est très courant, même dans le nord de la France.

En ce moment il sort ses feuilles faites de filaments verts, comme les feuilles du fenouil bulbeux que l’on trouve en magasin. En froissant une feuille, vous pourrez retrouver son parfum particulier et fort, sans risque de vous tromper.

Il est préférable de choisir des jeunes feuilles, tendres, plus âgées elles sont plus coriaces et ont une petite amertume.

– Prenez deux pommes bio, ne les épluchez pas, retirez juste le coeur,

– deux jeunes feuilles de fenouil,

– deux kiwis, épluchés, eux !

– une banane

– un peu d’eau

– un peu de gingembre si vous aimez.

Mettez tout ça dans un blender, et en route pour un smoothie !

C’est délicieux, vous aurez votre dose de fruits minimale pour la journée, vitamines, oligo-éléments, antioxydants etc., et vous bénéficierez des richesses d’une plante sauvage : le fenouil.

Les bienfaits du gingembre, ce sera pour un autre épisode !

Vous pouvez venir apprendre à reconnaître et à utiliser les plantes sauvages en suivant nos formations, renseignements ici.

Régalez-vous !

Christine Lapchin – Naturopathe

Publicités

La feuille de goji, atout minceur, mieux que le thé vert !

imageNous commençons à bien connaître le thé vert, et son effet incontournable anti-âge, antioxydant, détoxiquant, amincissant,

MAIS qui contient de la théine et beaucoup de tanins.

La théine est un alcaloïde qui comporte une certaine toxicité et se comporte comme un excitant.

Les tanins rendent malades certaines personnes, qui vont jusqu’à vomir quand ce breuvage arrive dans un estomac vide, et de plus les tanins, pris avec un repas, réduisent beaucoup l’absorption du fer, ce qui est très problématique principalement pour les femmes, dont nombre d’entre elles sont en état d’anémie.

Le thé vert, malgré ses nombreuses qualités, est donc loin d’être idéal. Pourtant, ce serait parfait de pouvoir trouver toutes ses qualités indéniables dans le domaine du bien-être dans un autre produit.

Une alternative bien meilleure a été trouvée : l’infusion de feuilles de goji.

Celle-ci, pourvu que les feuilles proviennent de plants n’ayant pas encore porté de fruits, est plus riche en anti-oxydants que le thé vert, ne comporte pas de théine ni aucun excitant, et quasiment pas de tanins.

On peut donc laisser infuser les feuilles de goji aussi longtemps que l’on souhaite sans aucun inconvénient : l’infusion ne prendra jamais ce goût amer caractéristique des tanins du thé vert.

Le goût est proche de celui du thé vert, assez neutre, et du fait de l’absence de théine, elle peut être bue tout au long de la journée, y compris par les enfants. Le dosage pour une infusion est le même que pour du thé vert. Vous pourrez en trouver ici.

Christine Lapchin – Naturopathe

Pissenlit – Taraxacum officinale – famille des Astéracées

Le pissenlit, vous connaissez ? oui, oui, me direz-vous.

Hé bien en formation, j’ai pu me rendre compte que non, en fait c’est assez flou.

Le problème, c’est qu’il existe selon certains botanistes plus de 2 000 variétés de pissenlit… ce qui explique la grande variabilité des formes des feuilles.

Ensuite, il existe beaucoup d’autres plantes dont les feuilles ressemblent au pissenlit. Rassurez-vous : elles ne sont pas toxiques.

D’abord, les feuilles de pissenlit forment une rosette comme sur cette photo :2013-03-09 12.33.35

Ensuite, les feuilles ne sont pas poilues. Elles peuvent être plus ou moins découpées : de très découpées comme ici à pas du tout dentées.

Les fleurs poussent sur une tige : une seule fleur par tige.

Qu’est-ce qu’on en fait ? Les feuilles, vous le savez, se mangent en salade quand elles sont jeunes. On peut aussi les cuire, quand elles sont plus âgées.

Les fleurs, pas du tout amères, peuvent se rajouter aussi dans les salades, ou se cuire également, par exemple dans des oeufs brouillés.

image

La racine aussi peut se manger, mais elle est amère.

En Ile de France, ça y est, le pissenlit est de sortie ! J’en ai cueilli une bonne quantité ce matin.

Ses qualités ?

Comme son nom l’indique, le pissenlit est diurétique, et aide à se nettoyer des divers polluants.

Sa qualité la plus reconnue est sont action au niveau du foie. A la fois il fait fabriquer plus de bile au foie (cholérétique), ensuite il la fait plus évacuer de la vésicule biliaire (cholagogue). Ce qui veut dire qu’il fait évacuer plus de déchets, et que grâce à l’évacuation de la bile il lutte contre la constipation liée à la paresse du foie. La racine est pour cela plus efficace que les feuilles, environ deux fois plus. Mais si on arrache la racine, la plante ne repoussera pas…

Ses feuilles contiennent de bonnes proportions de vitamine A, C, de protéines complètes, et d’oligo-éléments, en particulier de calcium (si vous aviez peur d’en manquer depuis que vous avez arrêté les laitages…)

Vous le voyez, la salade de feuilles de pissenlits est à adopter d’urgence pour une cure de printemps !

Vous pouvez venir suivre une formation de reconnaissance et utilisation des plantes sauvages au bois de Vincennes ou près de Fontainebleau. Plus d’informations ici.

Christine Lapchin – Naturopathe

La feuille de goji, anti-Alzheimer ?

imageComme je vous le disais dans un précédent post, les feuilles de goji (Lycium barbarum) sont particulièrement riches en catéchines, des antioxydants que l’on retrouve dans le thé vert.

Ces catéchines, en plus grosse quantité dans les feuilles de goji que dans le thé vert, ont des propriétés très intéressantes :

De très nombreuses études ont établi que la consommation régulière de catéchines procure une protection contre le cancer, les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, le vieillissement prématuré, les maladies cardio-vasculaires, et stimule les défenses naturelles.

Les catéchines exercent également une action importante sur le métabolisme des lipides, le drainage hydrique, donc le contrôle du poids.

L’avantage des feuilles de goji par rapport au thé vert, concernant spécifiquement la maladie d’Alzheimer, est la quasi absence de tanins.

Les tanins ont la propriété de se lier avec le fer au cours de la digestion. Selon une étude effectuée en Belgique il y a dix ans, la carence en fer favorise la fixation de l’aluminium dans le cerveau. Il commence à se savoir de manière générale aujourd’hui que l’aluminium est très incriminé dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

Il est indispensable de surveiller notre mode de vie pour éliminer le plus possible les occasions d’ingestion d’aluminium, mais nous ne pouvons tout éliminer. Il est bon de veiller à donner à notre corps les moyens de lutter lui-même contre la fixation de cette substance toxique.

La consommation d’infusion de feuilles de goji à la place du thé vert, par ses antioxydants et son absence de tanins favorise un taux de fer intéressant et la prévention du vieillissement cérébral. Je vous conseille également de consommer régulièrement de la spiruline, qui apporte du fer biodisponible.

Christine Lapchin – Naturopathe

La feuille de goji, atout minceur, mieux que le thé vert !

imageNous commençons à bien connaître le thé vert, et son effet incontournable anti-âge, antioxydant, détoxiquant, amincissant,

MAIS qui contient de la théine et beaucoup de tanins.

La théine est un alcaloïde qui comporte une certaine toxicité et se comporte comme un excitant.

Les tanins rendent malades certaines personnes, qui vont jusqu’à vomir quand ce breuvage arrive dans un estomac vide, et de plus les tanins, pris avec un repas, réduisent beaucoup l’absorption du fer, ce qui est très problématique principalement pour les femmes, dont nombre d’entre elles sont en état d’anémie.

Le thé vert, malgré ses nombreuses qualités, est donc loin d’être idéal. Pourtant, ce serait parfait de pouvoir trouver toutes ses qualités indéniables dans le domaine du bien-être dans un autre produit.

Une alternative bien meilleure a été trouvée : l’infusion de feuilles de goji.

Celle-ci, pourvu que les feuilles proviennent de plants n’ayant pas encore porté de fruits, est plus riche en anti-oxydants que le thé vert, ne comporte pas de théine ni aucun excitant, et quasiment pas de tanins.

On peut donc laisser infuser les feuilles de goji aussi longtemps que l’on souhaite sans aucun inconvénient : l’infusion ne prendra jamais ce goût amer caractéristique des tanins du thé vert.

Le goût est proche de celui du thé vert, assez neutre, et du fait de l’absence de théine, elle peut être bue tout au long de la journée, y compris par les enfants. Le dosage pour une infusion est le même que pour du thé vert. Vous pourrez en trouver ici.

Christine Lapchin – Naturopathe