Shilajit et problèmes d’érection

imagesCA8E2A83Le shilajit est une substance utilisée dans les médecines traditionnelles ayurvédique et tibétaine. On le trouve dans les montagnes himalayennes. Il se présente comme un exudât qui suinte des rochesr, qui ressemble à du bitume.

Traditionnellement, il est utilisé contre le vieillissement, le stress, les problèmes sexuels masculins et même féminins, et toutes les formes de faiblesse.

En plus des 84 oligo-éléments, le shilajit contient des polyphénols, puissants antioxydants, à même de lutter contre le déséquilibre corporel et le vieillissement prématuré.

Plusieurs études scientifiques ont été menées, entre autres sur l’effet possible sur les difficultés sexuelles. Les résultats positifs, selon le docteur Girardin Andreani, pourraient être dus à la régulation des neurotransmetteurs, favorisant la lutte contre le stress, qui a comme on le sait un fort impact sur la vie sexuelle. Vous pourrez en trouver ici.

Christine Lapchin – Naturopathe

Toutes les études médicales sont disponibles sur le site www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed avec le mot clé shilajit

Publicités

La noix du Brésil

La noix du Brésil pousse sur un arbre sud-américain : noix-bresilBertholletia excelsa.

C’est un fruit oléagineux délicieux, que l’on trouve facilement, autant dans les supermarchés que dans les magasins bio.

L’intérêt, mais aussi un des principaux inconvénients de cette noix est sa richesse en sélénium, élément indispensable au fonctionnement du mécanisme anti-oxydant du corps, mais toxique à une certaine dose.

Le sélénium n’est pas très courant dans les aliments, on le trouve par exemple dans l’ail.

La noix du Brésil en contient presque 2mg par 100g, ce qui est énorme, l’apport quotidien recommandé est de 0,2mg , et il se montre toxique à partir de 0,4mg ! Ce qui veut dire qu’il ne faudrait pas dépasser la consommation de 10g de noix du Brésil par jour.

Un autre élément est présent en quantité dans ces fruits : le baryum. Qui est aussi toxique…. ces noix en contiennent environ 4mg par gramme, ce qui est très important. Le baryum se montre toxique de façon aiguë sous forme de chlorure à partir de 200 mg, ce qui représente 50g de noix du Brésil. J’insiste sur le « aiguë », je n’ai pas trouvé de chiffre pour une intoxication chronique.

En résumé, ce fruit peut se montrer très utile pour votre santé, mais ne dépassez pas la consommation de 2 noix par jour.

Christine Lapchin – Naturopathe

La feuille de goji, anti-Alzheimer ?

imageComme je vous le disais dans un précédent post, les feuilles de goji (Lycium barbarum) sont particulièrement riches en catéchines, des antioxydants que l’on retrouve dans le thé vert.

Ces catéchines, en plus grosse quantité dans les feuilles de goji que dans le thé vert, ont des propriétés très intéressantes :

De très nombreuses études ont établi que la consommation régulière de catéchines procure une protection contre le cancer, les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, le vieillissement prématuré, les maladies cardio-vasculaires, et stimule les défenses naturelles.

Les catéchines exercent également une action importante sur le métabolisme des lipides, le drainage hydrique, donc le contrôle du poids.

L’avantage des feuilles de goji par rapport au thé vert, concernant spécifiquement la maladie d’Alzheimer, est la quasi absence de tanins.

Les tanins ont la propriété de se lier avec le fer au cours de la digestion. Selon une étude effectuée en Belgique il y a dix ans, la carence en fer favorise la fixation de l’aluminium dans le cerveau. Il commence à se savoir de manière générale aujourd’hui que l’aluminium est très incriminé dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

Il est indispensable de surveiller notre mode de vie pour éliminer le plus possible les occasions d’ingestion d’aluminium, mais nous ne pouvons tout éliminer. Il est bon de veiller à donner à notre corps les moyens de lutter lui-même contre la fixation de cette substance toxique.

La consommation d’infusion de feuilles de goji à la place du thé vert, par ses antioxydants et son absence de tanins favorise un taux de fer intéressant et la prévention du vieillissement cérébral. Je vous conseille également de consommer régulièrement de la spiruline, qui apporte du fer biodisponible.

Christine Lapchin – Naturopathe

Le silicium, notre ami pour la vie !

preleLe calcium, on nous en parle tout le temps, mais quid du silicium ?

Il est pourtant bien plus important compte tenu de notre mode de vie. En effet, nous consommons largement assez de calcium, dans la mesure où nous ingérons des quantités raisonnables de fruits et légumes.Par contre le silicium se fait rare dans notre alimentation classique, et plus nous prenons de l’âge, plus notre corps en manque.

Le silicium est primordial pour tout ce qui est structure : structure des os, mais aussi de tous les tissus, de la peau, des muscles… le silicium est très important dans la lutte contre l’ostéoporose et dans le maintien d’une bonne santé.

Petit focus sur une propriété très intéressante du silicium : il a un tropisme particulier pour l’aluminium. Les recherches récentes ont établi un lien entre maladie d’Alzheimer et aluminium, mais aussi avec certaines pathologies neuronales, d’autant qu’il semble prendre la place du magnésium dans notre corps.

L’aluminium, nous en consommons surtout par l’eau du robinet, qui est largement traitée avec une certaine forme chimique de ce métal. Mais aussi via les vaccins, les anti-acides stomacaux, les compléments et autres capsules sous blister, les canettes de sodas, les plats préparés en barquettes alu, les sandwichs emballés, les préparations en papillottes alu, etc.

La consommation de silicium permet d’éliminer 80% de l’aluminium au quotidien C’est donc un complément indispensable dans notre mode de vie pour éliminer une source d’intoxication très ennuyeuse.

Des plantes peuvent venir à notre secours, comme la prêle des champs, l’ortie, les céréales complètes, mais aussi des compléments contenant du silicium organique, beaucoup mieux assimilé.

Christine Lapchin – Naturopathe